Que faire quand on a tout fait ?

Quelques évènements récents me font réfléchir à la situation du joueur qui a atteint le niveau maximum dans un MMO.

D’abord, la suppression du blog de Fuynen,  que je suivais régulièrement. Puis le ralentissement de la publication de celui de Thorniol.

Dans la plupart des MMOs, le niveau maximum est très long à atteindre. C’est un objectif quasi-irréalisable pour le joueur comme moi, qui a un temps de jeu assez faible, comparativement à d’autres. Sur le sondage que j’avais posté ici, je suis dans le bas du tableau. Je m’étais même demandé à un moment si j’allais continuer à jouer à ce type de jeux (dans un jour « sans », et avant de démarrer Lotro, si çà peut en rassurer certain(s)^^).

Il faut reconnaitre que sur les jeux de bashing type « coréens » à la Lineage II/Archlord/Rappelz, pour ne citer que ceux auxquels j’ai joué, le niveau max mettra de longs  mois à être atteint, même en jouant 35 heures par semaine (Martine Aubry, si tu me lis…).

noob🙂

Les développeurs de ces jeux semblent avoir pris en compte les spécificités et les goûts des occidentaux, qui préfèrent les quêtes avec de bonnes récompenses d’xp (même si ce sont du bashing déguisé la plupart du temps), plutôt que le grind pur et dur, apprécié (?) de nos amis asiatiques.

Par contre, certains joueurs « se plaignent » de la facilité à atteindre le niveau maximum sur WoW,  Lotro (rhaa, ces points d’expérience bonus…) ou Aion (rhaa, les week-ends double xp…).

Personnellement, ces choix m’arrangent, car j’ai bon espoir d’arriver un jour haut niveau sur Lotro, et çà contribue à me motiver. Alors que j’ai quitté Archlord ou Rappelz, n’ayant aucun espoir d’être un jour haut niveau – la répétitivité de ces jeux y étant aussi pour beaucoup, je le reconnais volontiers.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’on est face à la quadrature du cercle pour les développeurs: fidéliser les bas-niveaux en leur donnant l’espoir d’arriver en haut un jour – pas trop lointain-, et proposer un contenu intéressant pour les hauts niveaux -pour éviter qu’ils ne résilient leur abonnement, ou arrêtent de dépenser au cash shop.

Quoiqu’on fasse, même en oubliant cette foutue barre d’expérience, on cherche néanmoins à avoir un minimum de challenge, donc son personnage progressera quand même.

HL🙂

Arrivé au sommet de la montagne, que reste-t-il à faire ?

  • Finir ses prouesses/haut-faits ?
  • Grouper/raider en boucle pour avoir le meilleur équipement possible ?
  • Explorer, screenshooter, publier/bloguer ?
  • Reroller pour apprendre d’autres façons de jouer ?
  • Faire de l’artisanat ?
  • Aider les joueurs de niveau plus bas ?
  • PK tout le monde ? (comme ces HL sur Rappelz qui tuaient les autres joueurs par « désœuvrement »^^)

Sur un jeu « classique », quand on finit le jeu, c’est plié, on range la boîte et on garde le souvenir de ce jeu dans un coin de sa mémoire. Curieusement, un MMO étant « infini » (sans réelle fin, un univers « ouvert »), on ne doit pas avoir cette sensation nette d’en avoir terminé avec le jeu.

Il y a des jours où je me dis que, finalement, c’est bien de ne pas avoir trop d’heures à y consacrer (oui je sais, çà dépend du jeu aussi^^).

9 réflexions au sujet de « Que faire quand on a tout fait ? »

  1. Shastar

    Il reste une autre solution que certains appliquent : tu fais directement des rerolls comme ça tu n’arrives jamais au bout🙂 De toute façon, dans la vie comme dans les MMO, il vaut mieux appliquer l’adage « usez de tout, n’abusez de rien ».

    Répondre
  2. Ccelenn

    Sachant que quoi qu’on fasse dans le jeu le but final est le loisir, mon point de vue est celui de me donner des objectifs précis.

    Tant que je ne connais pas bien le jeu : créer DES rerolls, comme Shastar, apprendre la mécanique globale, les relations entre les fonctions des personnages, les effets des sorts en situation. Tester sur le terrain et beaucoup lire à ce sujet pour globaliser les points de vue (ouais c’est presque un boulot).

    Quand je connais le jeu : optimiser tous les aspects de mes personnages (min/max caractéristiques, compétences, métiers, équipements).

    Une fois mes personnages au niveau max, j’essaye de mettre en œuvre ce que j’ai appris dans du raid HL et d’en faire profiter mes équipiers.

    Répondre
  3. Lezard

    Les créateurs de mmo’s sont pas futés, a solution est simple…

    Il suffit de revenir 5-8 ans en arrière -> T4C!

    Système qui permet, une fois un certain niveau atteint, de « renaitre » en faisant redevenir level 1 MAIS avec des bonus dans toutes les caractéristiques (plus on renait, plus les bonus sont grands…), la boucle est bouclée, ceux qui veulent devenir grosbills le deviennent et cela accorde une durée de vie quasiment infinie au jeu.

    Répondre
  4. Xapur Auteur de l’article

    Je ne suis pas trop reroll moi (je sais je suis une exception^^).
    Sur Lineage2 il existe un système de sous-classes, où on repart du niveau 40 dans la nouvelle classe (on peut switcher de classe facilement).
    Comme l’a dit l’autre jour un ex-guildmate « qui va trop vite risque de rater un virage »🙂
    Edit: et au fait, bienvenue ici, Lézard^^

    Répondre
  5. Skro

    J’ai envie d’évoquer 2 pistes:

    1/ d’abord, le niveau maximal n’est pas une fin. Généralement parce qu’il reste toujours des trucs à faire une fois qu’on a atteint le niveau maximal (effectivement, le(s) raid(s) HL, le crafting, la recherche du stuff over-bourrin, le PvP -personne n’a parlé du PvP, ici, pourtant, on a (dans LOTRO du moins) une nouvelle progression, une fois qu’on a atteint le niveau max. Ailleurs, on a des ladders, qui sont encore plus infinis, puisque la position est relative, et que donc même le meilleur va devoir batailler pour garder son titre de numéro 1…). Bref, le « top of the hill » du level cap est tout relatif, pour moi. C’est tout au plus un achèvement comme n’importe quel autre (un peu plus symbolique que d’autres, mais en soi, c’est quoi la différence entre « gagner 150 000 000 xp » et « trucider 256 000 murlocks dans la Forêt de l’Agonie Eternelle »?)
    2/ le Roleplay. Ca, c’est bien, parce que ça ne demande même pas d’être au niveau maximal (même si ça aide bien, en permettant d’élargir la zone où l’on peut jouer « sans risque »). C’est un peu la même chose que ces serveurs gérés par des joueurs qu’on pouvait connaitre sur les RPGs pas MMO (e.g. Neverwinter Nights), qui faisaient rejouer (en tenant compte des limitations de l’outil) des campagnes de JdR par ordinateur interposé.
    Je sais, ce point 2 ne marche que dans les cas où l’univers est suffisamment dense pour le permettre (Warhammer, Tolkien, Conan, dans une certaine mesure Warcraft…), mais ne parle-t-on pas justement de ces univers occidentaux où le « niveau maximal » est « facile et rapide » à atteindre, et qui justement font de leur univers un argument marketing?

    Regards,
    Skro

    Répondre
  6. Xapur Auteur de l’article

    Merci de ta contribution intéressante et bienvenue Skro. Tu cites notamment le Monster Play de LOTRO, que je n’ai que peu joué, et le roleplay, un de mes principaux sujets de préoccupation.
    En fait je pourrais poser la question autrement: as-t’on toujours envie de jouer quand on a atteint le lvl max, et se motive-t’on par des challenges « annexes » ou « optionnels » comme les traits/le craft/le stuff ? Cela dépend des jeux et de la personnalité de chacun bien sûr. L’avantage d’un MMO étant normalement le panel d’activités proposées. Et puis certains ne se connectent aussi que pour tchater avec leurs amis… çà crée des liens ces jeux-là🙂

    Répondre
    1. Thorniol - Zinje

      Ha l’ami ! Je ne pouvais rester sans répondre…vu que je suis concerné par ces messages😉

      Hé oui, il m’aura fallu plus de deux ans et demi pour commencer à ressentir une certaine lassitude sur Lotro…passagère je l’espère😉

      Mais oui, quand on parle d’arriver au « niveau maxi », c’est tout à fait relatif et fonction de son type de jeu. Personnellement, après avoir été chef de guilde pendant presque deux ans et beaucoup joué en groupe, j’ai retrouvé une certaine tranquillité dans le jeu solo. Jouer à Lotro a toujours été pour moi une manière de me retrouver dans l’univers du SDA. Et ceux qui me connaissent savent que je me sens plus à mon aise en Comté ou en Ered Luin qu’en Moria (le comble pour un nain…).
      Le HL et ses instances, les armes de la mort-qui-tue…très peu pour moi.
      Mais à force de créer des rerolls sur mes deux comptes (j’en ai même eu 3 pendant un an) et sur les deux serveurs…j’ai remarqué que, les connaissant tellement, j’enchaînais les quêtes à toute allure.
      Le RP m’a ensuite donné un second souffle car j’ai découvert que ce type de jeu me correspondait parfaitement. Comme le dit Skro, pas besoin d’être au niveau maxi pour s’éclater.

      Bref, j’espère quand même que les prochaines nouveautés concerneront aussi le jeu à « bas niveau », de nouvelles quêtes, de nouveaux lieux, et pas toujours du « plus haut, plus grand plus fort ». A suivre donc…
      A très bientôt en Terre du Milieu !

      Répondre
  7. Xapur Auteur de l’article

    Merci d’être passé ici le nain ! Il en faut pour tous les goûts, moi je prends mon temps et j’essaie de savourer chaque moment. Rien ne presse, de toute façon…

    Répondre
  8. Arkelia

    Bon j’en ai loupé des articles en une semaine …
    Au début j’étais pas trop reroll non plus Xap’
    Tout simplement parce que j’avais commencé un ménestrel qui à la sortie du jeu était bien moins hargneux en solo … Du coup j’avais pas trop envie de refaire tout ça, l’Angmar m’avais traumatisée aussi (faite avant sa refonte aussi … Tiens, vous entendez ce petit air de guitare ? :o).
    Finalement ma méné niveau max, j’ai voulu voir un autre gameplay, et la refonte de l’Angmar m’a du coup encouragé a sauter le pas.

    Du coup, je reroll en boucle depuis … Pour les mêmes raisons que Ccelenn; les mécaniques de jeu, qui sont quand même pas mal foutue je trouve🙂 Très différente d’une classe à l’autre et un jeu solo ou groupe vraiment varié. Le reroll c’est bon, mangez en !😛

    A coté de ça, ce jeu ne demande pas d’être un gros joueur à jouer plus de 10h par jour. Tu peux partir pendant 2 mois et revenir sans te sentir has been. Et qu’est ce que c’est bien !

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s