L’érudite de Fondcombe

lotro artisan eruditFaelyna la magicienne (enfin, la Maîtresse du Savoir !) vient d’obtenir le titre d’érudite suprême. C’est l’occasion de parler un peu d’artisanat dans LOTRO.

J’ai essayé de choisir des métiers en rapport avec la classe et le caractère supposé de mes personnages. Ainsi mon chasseur est un explorateur. Il collecte des peaux sur les animaux qu’il tue et les traite (forestier), fabrique des vêtements avec (tailleur) et collecte aussi des ressources minières (prospecteur) ou sylvestre (forestier) qu’il revend ensuite aux artisans lorsqu’il arrive en ville.

Ma maîtresse du Savoir, elle, est une historienne passionnée par les récits de la Terre du Milieu. Elle cherche donc des bribes de savoir dans les vieux textes (érudit), se sert de ces connaissances pour fabriquer des potions, des parchemins ou même des teintures (érudit) et essaye de faire pousser des plantes ou des fruits utiles (fermier) qu’elle revend aux cuisiniers. Par contre, elle ne s’intéresse pas aux travail des métaux (fabricant d’armes). C’est son choix !

Après avoir pas mal galéré à bas niveau pour trouver des ressources d’artisanat pour l’érudition, il a fallu que je me documente un peu sur le web pour trouver les spots intéressants, et y retourner régulièrement. De même, les monstres humanoïdes donnent souvent des composants, ce sont donc eux qui ont été la cible de mes attaques. Depuis l’entrée dans la Moria, par contre, les choses se sont largement facilitées puisqu’il y a des ressources à chaque coin de couloir ou de tunnel !

La fabrication de potions ou de parchemins est, reconnaissons-le, assez inutile pour le jeu solo. Bien sûr, ce sont des bonus, mais ma MDS n’en a pas vraiment besoin. J’ai donc choisi d’utiliser les ressources pour monter ma réputation au sein de la guilde des érudits, dont le siège est à Fondcombe, au premier étage de la Dernière Maison Simple. Le but étant d’accéder à des recettes rares et spécifiques, et de fabriquer de belles choses pour les armes et objets légendaires…

Publicités

7 réflexions au sujet de « L’érudite de Fondcombe »

      1. Hécate Lomëwen

        Oui c’est utile. Les êtres type mort-vivants ou trolls n’apprécient pas les flèches de lumière, ça fait un peu plus de dégâts. Pareil le feu n’est pas l’amie des bêtes en général.

  1. Xapur Auteur de l’article

    Bien sûr, ce que je veux dire, c’est qu’avec les dégâts que font déjà les chasseurs, le bonus apporté n’est pas très significatif.

    Répondre
  2. Shastar

    Coucou Xapur ! Bravo pour ton level 60 avec ta « magicienne ». Historien est un métier très intéressant à plusieurs niveaux, notamment celui de créer des teintures qui se vendent très bien et à bon prix ! Foi de MDS 😉

    ps : J’espère bien te recroiser un jour, mais tu es aussi difficile à apercevoir qu’un furet dans le Gondor ! 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s