Rencontre dans les Terres Solitaires

Un soir d’hiver, alors que le vent glacé balayait la lande, Faerandyr chevauchait à travers les Terres Solitaires, en direction de Bree. Il était resté au havre de Fondcombe plus longtemps qu’il n’aurait dû, et maintenant il devait se hâter, une réunion avec ses compagnons d’armes l’attendait.

Alors qu’il passait devant Ost Guruth, ses yeux aiguisés lui firent remarquer un campement orque non loin de la route. Ces créatures immondes semblaient innombrables, il avait beau en tuer des dizaines, de nouvelles prenaient leur place aussitôt…

Attachant son cheval à une racine noueuse, il avança lentement à travers de petits fourrés vers le feu de camp des orques. Ceux-ci, occupés à brailler et à se quereller, ne risquaient guère de le remarquer.

Faerandyr attrapa une flèche et commença à bander son arc, mais une odeur curieuse lui fit suspendre son mouvement en picotant ses narines. Aussitôt après, il entendit une voix rugueuse lancer quelques mots et une détonation brusque retentit, tandis qu’un éclair éclairait brièvement la scène.

Au centre du campement dévasté se tenait un nain, entouré par les cadavres carbonisés des orques. Un curieux nain en vérité, affublé d’un large chapeau à plumes, et qui tenait fermement une pierre gravée de runes.

Faerandyr s’avança prudemment, sans abaisser son arme. A sa vue, le nain s’inclina profondément et le salua avec son chapeau, balayant involontairement le sol avec la plume.

– Holà maître elfe, quel plaisir de vous rencontrer en ces lieux hostiles !

Le nain montra le camp des orques d’un large geste et esquissa un large sourire.

– J’ai peur que vous n’arriviez un peu tard, cependant… Puis-je vous aider ? Ces rustres avaient un ou deux coffres, je compte bien les délester de leurs maigres possessions. Ils n’en auront plus besoin, de toutes façons !

Alors que le nain gloussait, un fin sourcil se leva sur le visage autrement impassible de Faerandyr. Il s’exprima d’une voix calme mais ferme.

– Je ne toucherai pas à quoi que ce soit qui ait pu appartenir à cette race maudite. Et je vous conseillerai d’en faire de même. De plus, ces êtres sont friands de poison, ils ont pu piéger leur butin.

Le nain haussa les épaules.

– Je devrais pouvoir m’en débarrasser, et puis, vous êtes là ! Je devine à votre tenue que vous êtes chasseur, et comme tel, vous maitrisez les antidotes. Il en faudra plus pour m’arrêter !

Tandis qu’il fouillait le campement, le nain continua à parler.

– Je me nomme Xapûr, et je voyage en ces contrées inamicales pour y trouver des métaux riches, dont je fais de magnifiques bijoux. Et vous, mon ami peu loquace, comment vous nommez-vous ?

Avant que Faerandyr n’ait pu répondre, un hurlement retentit tout près. Il reconnut instantanément la créature qui s’approchait, attirée par les bruits du bref combat.

– Révisez vos sortilèges, le nain, nous avons de la compagnie ! dit Faerandyr en bandant son arc.

Sortant des fourrés apparut alors un énorme ouargue !

Et voici comment mon chasseur Faerandyr croisa par hasard mon gardien des runes Xapûr. La suite appartient à la légende😉

2 réflexions au sujet de « Rencontre dans les Terres Solitaires »

  1. Ilmarwen

    La légende que j’ai entendue à propos de leur rencontre parle plutôt d’une soirée très arrosée au dragon vert avec avec réveil dans les champs du père Magotte qui lança ses chiens à leur trousses pour les chasser de sa ferme ! Enfin, vu qu’il n’étaient pas très frais à leur réveil, je comprends qu’il aient pu confondre le vieux Magottes très énervé avec un orc et ses chiens des ouargues…😉 A quelques extrapolations près, leur histoire est sans doute très proche de la vérité ! Et puis faut bien entretenir sa réputation de héros !… Non je blague, j’ai (encore) certainement trop fumé d’herbes à pipe ! Beau réçit ! Merci Xapur !

    Répondre
    1. Xapur Auteur de l’article

      Hello toi ! J’ai peur qu’on t’ait menti, en effet le nain dont nous parlons ne boit plus une seule goutte d’alcool depuis une funeste mésaventure. Mais c’est une autre histoire…
      Au plaisir !

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s