Le free-to-play, l’avenir des MMORPGs ?

On ne compte plus le nombre de MMORPGs sur abonnement qui basculent en mode free-to-play: Dungeons and Dragons Online, le Seigneur des Anneaux Online, DC Universe Online, pour n’en citer que quelques uns, et maintenant Lineage 2 et Aion !

aion-free-to-play

Le modèle boîte/abonnement mensuel à la World of Warcraft a-t’il vécu ? Pas si sûr puisque c’est celui qu’à choisi récemment encore Bioware pour Star Wars the Old Republic.

Mais il semble de plus en plus réservé aux jeux à gros potentiel de joueurs. Les autres basculent plus ou moins rapidement vers le free-to-play qui leur permet sans doute une meilleure rentabilité, et donc une vie plus longue.

La faute sans doute aussi aux éditeurs, qui ont encombré le marché de dizaines de MMOs, la plupart étant bien peu innovants et manquant rapidement de contenu et d’extensions. Dans ces conditions, difficile de motiver les joueurs à payer un abonnement, passé les premiers mois d’excitation…

 

[DDO] D and D devient D et D !

dungeons and dragons online

Dungeons and Dragons Online vient d’être traduit !

Après l’arrêt de son exploitation par Codemasters en Europe (qui continue cependant à exploiter le Seigneur des Anneaux Online), Turbine, le développeur de DDO et du SdAO, avait récupéré les personnages des serveurs de Codemasters et exploitait donc tout le jeu.

Une étape supplémentaire a été franchie avec la localisation du client du jeu en français et en allemand.

Preuve que Turbine croit en son jeu, qui depuis son passage en F2P, semble ne jamais s’être aussi bien porté. Et ce n’est donc pas un hasard si ce modèle avait été étendu au SdAO, jeu que Turbine développe pour le monde entier et exploite aux USA.

De là à penser que le SdAO sortira un jour du giron de Codemasters…

 

En tant que grand fan nostalgique (j’ai même un fansite sur D&D en pause^^), j’avoue que la traduction m’a bien donné envie de re-télécharger le jeu pour y passer de façon ponctuelle. Mais j’ai repensé aux plus et aux moins de DDO que j’avais évoqué il y a un an. Résiste, Xapur, résiste…

[LotRO/SdAO] Une boutique pour dans les ténèbres les lier

Le passage au Free-to-Play est forcément un sujet sensible pour les joueurs du Seigneur des Anneaux Online.

Le développeur, Turbine, a-t’il tenté cette transformation pour sauver un jeu qui avait une base d’abonnés trop faible, ou pour gagner tout simplement plus d’argent ? Il a appliqué à LotRO la recette qui lui avait réussi pour Dungeons and Dragons Online, lequel a gagné plus de joueurs et plus de chiffre d’affaires depuis son passage au F2P l’année dernière, qu’avec son précédent modèle économique sur abonnement.

Il est clair qu’il y a actuellement plus de joueurs à bas niveaux, que ce soit sur le serveur Estel ou sur Sirannon, qu’il y a un an quand j’ai créé mon premier personnage. J’ai assez fait de rerolls ces temps-ci pour ne pas avoir de doute à ce sujet. Mais les joueurs restent-ils, passé les niveaux 20-25, quand les packs de quêtes sont payants via la boutique ? Certes, ils peuvent en acquérir certains avec les points gagnés en jeu, mais ensuite, passent-ils à la caisse ?

L’une des inquiétudes liées à cette boutique (qui en d’autres temps à conduit certains à crier à la mort du jeu, en tout cas de son état d’esprit originel…), est son contenu. Que faut-il y trouver ?

Des objets purement cosmétiques, ou des boosters d’expérience et de caractéristiques ? Turbine a finalement décidé d’y mettre les deux, ce qui déplait à pas mal de joueurs, trouvant que cela facilite le jeu pour les « nouveaux » et qu’ils vont les rejoindre trop vite ! Mais si on veut attirer des casuals sur le jeu, ne faut-pas les inciter à venir et à pouvoir payer pour développer leur personnage, chose qui leur prendrait autrement des mois de jeu ? Pas sûr que l’achat de chapeaux et autres robes soient assez motivants pour les faire dépenser des sous dans LotRO !

lotro_monture de la nuit
Et quand une monture purement cosmétique apparait, les mêmes joueurs crient à la WoW-isation du jeu !

Personnellement je n’ai encore pas touché aux milliers de points que les exploits de mon personnage, et mon abonnement à vie, m’ont rapportés, et je joue « à l’ancienne », sans me soucier de la boutique et de son contenu. Mais je suis tenté de dépenser ces points pour améliorer quelques caractéristiques ou bonus/traits de mon personnage, plutôt que de devoir retourner dans des zones de bas niveaux et tuer des monstres « gris » qui ne me rapporteront pas d’expérience. Pourquoi pas, plutôt que de passer un moment fastidieux à farmer bêtement une prouesse ?

Bref, il est encore trop tôt pour savoir comment le jeu va évoluer et si la boutique va le transformer en appât à kikitoudurs et autres kikoolols, mais on n’a de toutes façons pas le choix que d’attendre (ou alors quitter le jeu et passer à autre chose).

Et n’oublions pas que Turbine vient de sortir pas mal de modifications, avec la zone d’Enedwaith, ou le système de coffres, et qu’ils ont annoncé une prochaine extension pour fin 2011.

Et tout çà sera financé, d’un façon ou d’une autre, par la boutique…

Wait and see 😉

[LotRO/SdAO] Free-to-play-patch-day-no-play ?

Alors que les liens vers le nouveau client de 10 Go pour LotRO ont été publiés (çà se passe ici pour ceux qui voudraient tester), les joueurs qui, comme moi, ont déjà leur jeu installé auront « juste » à appliquer un patch de 1 Go.

Je n’ose espérer jouer ce soir, entre le téléchargement et l’accès aux serveurs.

En tout cas, j’espère que cette version donnera un nouveau souffle au jeu, comme ce fût le cas pour Dungeons and Dragons Online !

Le point de la rentrée

Après un long mois de sevrage pour cause de vacances aux USA (à lire sur mon blog dédié web cinéma), j’ai eu le malheur de planter mon PC, et de devoir tout ré-installer.

Je me suis alors demandé quels jeux j’allais reprendre… ou pas ! En effet, j’ai moins envie de jouer aux MMOs en ce moment, et puis j’ai tant de films et de séries TV à voir…

LotRO/SdAO

La question ne se pose pas, je suis abonné à vie, et je reste fidèle à ce jeu.

Par contre, j’avais axé mon jeu sur le leveling pour accéder à la Moria avant de partir en vacances. Ayant pas mal écumé la zone de départ de celle-ci, il est temps de revenir un peu en arrière et de finir les quêtes des régions précédentes, ainsi que de finir d’explorer et de décrire ici l’Eregion.

Enfin, ayant délaissé l’artisanat, je viens de passer un peu de temps à rattraper mon retard, frustré que j’étais de ne rien pouvoir ramasser dans la Moria, faute d’avoir le niveau Suprême (tiers 6 de collecte/artisanat).

L’avantage de l’abonnement à vie, c’est que je ne me sens pas la contrainte de devoir jouer pour rentabiliser quoi que ce soit, ou de me soucier d’une échéance quelconque. Je n’ai pas non plus de pression à jouer dans la guilde, donc je vais à mon rythme, trèèèès lent, mais peu importe, je ne suis pas pressé, et je profite du jeu.

Continuer à lire … « Le point de la rentrée »

Un an de blog

Il y a un an, le 1er juillet 2009, je démarrai ce blog, après avoir testé plusieurs plateformes.

L’occasion d’un petit récapitulatif:

Dans cette année, j’ai joué à Lineage II, Rappelz, Dungeons and Dragons Online, Runes of Magic, et bien sûr le Seigneur des Anneaux Online (LotRO) et World of Warcraft récemment. Testé -et pas apprécié- Champions Online et Allods.

J’ai écrit 226 articles, reçu et répondu avec 668 commentaires (je me fais le devoir de répondre à chacun, si c’est justifié, naturellement^^).

Publié 6 articles en août 2009 et jusqu’à 36 en octobre 2009, la moyenne étant à 18 par mois ! Ayant bien ralenti les MMOs en mars 2010, il y a eu un gros creux, et j’essaie de maintenir maintenant un rythme de 3-4 articles par semaine selon mon activité in game et l’inspiration !

Le mois le plus actif a été décembre 2009 avec 8778 visites, le moins actif août 2009 avec 89 visites (logique) ! A noter que mes visites ont subi une forte baisse vu l’essoufflement des billets les plus populaires qui n’avaient rien à voir avec le thème principal de ce blog. La moyenne actuelle est aux environs de 100-110 visites par jour.

Les billets les plus consultés sont:

1/ ipod firmware 3.0

2/ le MMO idéal

3/ le film Là-Haut

Pour ces 3 là, je pense que la recherche d’images sur Google est prédominante 😉

4/ LOTRO la musique

5/ ma page LOTRO

Les sites qui m’amènent des lecteurs sont:

twitter.com(grâce à la publication automatique du titre des articles)

darktriumvirat.wordpress.com(kiss @Morradrek)

google.com

google.fr/reader (merci le flux RSS)

wowfrostmage.wordpress.com(kikoo @Ccelenn)

Et les clics populaires sont vers:

lotro-abc.com

thefatlute.com

… l’effet « musique de LOTRO…

lotropioupiou.wordpress.com (Ccelenn sur LOTRO, blog stoppé ?)

thorniol.over-blog.com (un de mes inspirateurs, blog arrêté depuis décembre 09)

le tableau des récompenses d’escarmouches

la carte de la terre du milieu

l’abonnement à vie de LOTRO

wowfrostmage.wordpress.com (le blog de Ccelenn sur WoW)

Sur cette année écoulée, j’ai aussi créé d’autres blogs:

J’ai en projets pour les mois à venir:

  • visiter la Moria dans LOTRO
  • mesurer l’impact du F2P et de la boutique sur LOTRO
  • avancer dans WoW pour me préparer à l’extension Cataclysm
  • toujours selon mon crédo:  je découvre et je visite, je me fous de mon niveau et j’avance à mon rythme (assez lent^^) en me faisant plaisir !

Et pour finir, quelques questions

  • qu’avez-vous le plus aimé sur ce blog ? Le moins ?
  • vais-je (et dois-je) continuer à bloguer ?

En tout cas, merci à tous les lecteurs, ceux que je connais  et les anonymes, ce sont vos visites et aussi vos commentaires qui me motivent à poster !

Donc n’hésitez pas à me laisser un petit message 😉

DDO: casques d’avril et update 4

Après l’article précédent, qui reprenait les poissons d’avril de 2 « meuporgs » (personne n’a fait de commentaire donc je précise^^), voici des images d’objets de la boutique de Dungeons and Dragons Online. Et ceux-là ne sont malheureusement un poisson d’avril, jugez plutôt.

Des casques qui améliorent la chance:
DDO bunny rabbit helms

Et sur les persos, voilà ce que çà donne:
ddo_april_hats

Personnellement, je trouve çà affligeant, et je ne risque pas de payer avec des euros, voire des dollars, ces… choses (même si je les lootai je me dépêcherai de les vendre, voire de les donner, voire les détruire ;-)).

A part çà, DDO sort son update 4, dont la principale nouveauté est l’ajout d’un module (payant) de niveaux 6-8 (ou 20 en difficulté epic), voilà, voilà…

News MMORPG semaine 11

Les news des MMORPG que je suis:

LOTRO: avec le volume I maintenant solotable, j’ai repris les quêtes épiques, et je suis quasiment à jour pour mon niveau. Il n’y a pas à dire, passer de 2000 à 11000 points de vie, enfin de moral ;-), çà change les choses, surtout quand les dégâts augmentent dans la même proportion !

DDO St PatrickDungeons and Dragons Online : un évent à la noix pour la St Patrick. Non mais vous avez vu à quoi ressemble un warforged/forgelier avec un chapeau vert sur la tête ? J’ai déjà râlé sur ce blog au sujet de la part de « fun » que les dévs essaient de rajouter par ce type d’évent, moi je trouve çà nul, naméo ! Plus sérieusement, le jeu est bien relancé suite au passage au F2P, et pas moins de 6 adventure packs sont prévus, ainsi qu’une nouvelle race: le demi-orc (via le DDO Store sans aucun doute).

Runes of Magic: l’avantage d’y jouer peu, c’est que j’ai zappé l’évent de la St Valentin et maintenant celui du 1er anniversaire. Entre un farm de grenouilles et un bal masqué, je ne loupe rien !

Star Wars The Old Republic: le jeu se dévoile petit à petit. Classes jouables, planètes etc… le teasing bat son plein.



Star Wars Miniatures

Marre des elfes et des dragons ?

Un petit détour dans une galaxie lointaine…

Wizards of the Coast vient d’officialiser l’arrêt de leur accord avec Lucasfilm portant sur les miniatures Star Wars.

A l’instar des D&D minis, dont je parle sur mon autre blog, les SW minis sont des figurines basées sur l’univers Star Wars, et son jeu de rôle « pen and paper », avec des règles de combat, pour pouvoir livrer des batailles « à l’ancienne », vous savez, quand on se voyait entre potes, et qu’on alignait des dizaines de figurines sur une table…

A défaut, elles feront le bonheur des collectionneurs, qui devront donc maintenant se dépêcher. Livraison du dernier set en août…

Site officiel de SW minis

Dungeons and Dragons Online: les plus et les moins

Je joue de temps en temps à DDO pour pas mal de raisons, qui font que, mises bout à bout, j’y prends plaisir à petites doses. De quoi se changer les idées quand je n’ai pas trop le temps ni l’envie de jouer à LOTRO.

Voici les avantages et les inconvénients que j’y trouve:

Plus

  • Gratuit (enfin, F2P) mais pour l’instant la boutique ne m’est pas nécessaire pour avancer. J’ai acheté un pack d’aventures, et j’en reprendrai peut-être plus tard, en guettant les promos du DDO store.
  • Accessible au soloteur ou au groupeur fou, grâce aux différents degrés de difficultés des quêtes, et à leur longueur variable. On a ainsi 4 modes de difficulté, allant de Casual à Elite, et 4 durées, de Short à Very Long.
  • L’univers D et D du jeu « papier »: les monstres, les sorts, jusqu’aux dés polygonaux s’affichant à l’écran ou qui servent de base au dégâts des armes !
  • Des pièges à désamorcer ou éviter, des leviers à trouver, des plate-formes, qui font parfois penser (toutes proportions gardées) à du Tomb Raider. Enfin, sur un jeu online, le voleur n’est pas qu’un assassin^^.

Des pièges...

Moins

  • A part la ville, les quêtes sont instanciées, on ne croise donc personne une fois qu’elles sont démarrées. Pas question donc de se faire aider chemin faisant ou de se balader librement pour aller faire des screenshots !
  • La version F2P étant exploitée par Turbine aux USA, tout est en anglais. En Europe, Codemasters a traduit le jeu, mais il est encore sur abonnement, et semble dépérir lentement…
  • Graphismes: l’éditeur de personnages  (cousin de celui de LOTRO, du même Turbine) donne quand même un air sérieux voir rigide à la plupart des visages. Les skins d’armure ne sont pas toujours réussis non plus.
  • Répétitif: on peut, et on doit d’ailleurs, refaire les quêtes plusieurs fois (souvent 2-3 fois) pour gagner assez d’expérience. Il parait qu’au bout de 8 ou 9 fois, un malus apparait. Je n’ai jamais eu besoin, ni le courage, d’aller jusque là ! Heureusement on peut changer la difficulté, ce qui augmente les récompenses et l’expérience, notamment quand on groupe. Mais la plupart des joueurs, connaissant les quêtes par cœur, ont une fâcheuse tendance au rush.
  • l’univers: Eberron est de style médiéval-fantastique à tendance steampunk. J’aurais préféré celui des Royaumes Oubliés, plus « classique » et que je connais mieux, via la lecture des livres de poche qui en sont inspirés notamment.

... et des monstres !

Après avoir tenté de lancer une guilde sur ce jeu, qu’il m’a fallu dissoudre ensuite quand le « feu de paille » s’est éteint, je continue à y jouer, en appoint, car je n’y envisage pas d’investissement-temps important.