Isengard

L’exploration de la zone d’Isengard

pays-de-dun-isengard.jpg

Trahie ! Eh oui, c’est trahie par les hommes du Pays de Dun qu’elle voulait aider que ma cousine Faelyna a découvert l’Isengard. Là, livrée aux orques immondes de Saroumane, elle a été obligée de se livrer aux basses besognes de nettoyage des cuisines ou encore de livraison de nourriture aux prisonniers, revêtue d’une tenue marquée de l’infâme Main Blanche !

tenue bagnard isengard

Mais elle a enfin pu fomenter un plan de libération et s’échapper avec quelques détenus. L’heure de la vengeance a sonné, et les plans de Saroumane ont été dévoilés. Non content de semer la zizanie entre les clans du Pays de Dun, il tourne les yeux vers les terres voisines du Rohan !

Carte de Nan Curunir, la Vallée du Magicien
La Vallée est traversée par le fleuve Isen. C’est dans cette vallée que Saroumane prépare ses plans de conquête et fourbit les armes de ses orques, les terribles Uruk-hai.

nan curunir lotro

Carte de l’Anneau d’Isengard, avec la tour d’Orthanc en son centre

lotro carte anneau isengard

Dans l’Anneau d’Orthanc, et surtout dans les Profondeurs d’Isengard, les orques se massent et se préparent au combat. Ayant dévasté les alentours pour couper tout arbre disponible afin de forger armes et armures, ils ont dévasté et pollué cette zone.

Isengard panorama seigneur des anneaux online
panorama – cliquez pour agrandir

Mais si même Gandalf a échoué à l’arrêter, comment peut-on stopper le maître d’Orthanc qui semble disposer de grands pouvoirs magiques et d’artefacts puissants ?

Une région autrefois si verte et boisée, quelle misère…

vue-haut-orthanc-isengard

L’Ombre gagne du terrain, et il est temps de s’enfuir vers le Rohan et de prévenir ses Cavaliers, d’autant que la bataille des gués de l’Isen voit survenir la mort de Théodred…

[Infos jeu : zone de niveau 75 ; zone partiellement alternative au Grand Fleuve et au Mur de l’Est]

Le Pays de Dun

Exploration du Pays de Dun

carte du pays de dun dans lotro sdao

Le Pays de Dun est une contrée rude, peuplée d’hommes sauvages. Ici, il me faudra les aider à combattre l’influence grandissante des troupes de la Main Blanche de Saroumane. Chevaucher au côtés des Rôdeurs, aider les différents clans aux totems animaux : le Boeuf, le Sanglier,  le Faucon…

Et même pour cela invoquer leurs divinités ancestrales !

sanctuaire de munfaeril

Mais aussi découvrir les superbes paysages de Tâl Methedras…

tal-methedras

Tâl Methedras SDAO LOTRO

Et voici un panorama du lac (cliquer pour agrandir)

panorama-tal-methedras

Il y aurait tant à dire sur la Mine de Barnavon, les arbres de Boisouvré ou la Clairière Blanche !

Hélas, le Mal rôde, et je vais devoir continuer mon exploration sous le joug des traîtres en… Isengard !

trouee-du-rohan

[Infos jeu : zone de niveau 65-75 ; Livre Epique : Volume III livre 4; zone partiellement alternative au Grand Fleuve]

Enedwaith

Exploration de la région de l’Enedwaith

carte enedwaith sdao lotro

Située bien loin de la Forêt Noire où je mène mes quêtes puisqu’elle est dans l’Eriador, à l’ouest des Monts Brumeux et au sud de l’Eregion, la zone de l’Enedwaith comprend de vastes plaines et des collines peuplés d’hommes farouches. On y trouve aussi nombre de ruines des Dúnedain, au milieu de nombreux villages des clans humains.

vue depuis Amon Min
vue depuis Amon Min

Les collines sont souvent ornées de monuments de taille impressionnante, où le présent plus sauvage côtoie le passé épique.

Enedwaith-amon-min
Amon Min

galtrev lotro enedwaith
Galtrev

On peut aussi tenter de s’aventurer dans les ruines d’Ost Dunhoth, mais il vaut mieux être bien accompagné… J’ai préféré renoncer dans la noirceur de ces lieux.

lotro ost dunhoth

Parmi les autres curiosités de la région (mais il y en a tant !), Maur Tulhau, un village de hobbitd, si, si ! On pourra, si on le veut, suivre leur route jusqu’à la Comté !

maur tulhau village hobbit
Hors la Comté, des hobbits ?

Ou encore explorer Tristebois le bien nommé, jusqu’au point culminant de sa colline, les pierres levées de Gwaed Brun.

pierres levées de Gwaed Brun dans Tristebois

Ou encore la zone cachée nommée Demeure du Chasseur, monter le Pic de Nar voir les nains exilés du Mont Solitaire (l’Enedwaith est vraiment une terre de migrations !)…

Combe de Thror - Pic de Nar

… échapper aux géants de la Combe de Thror, ou s’approcher (mais pas trop) de la tanière de Draigoth le dragon !

taniere de draigoth le dragon

[Infos jeu : zone de niveau 61-65 ; Livre Epique : Volume III livres 3-4; zone alternative à la Forêt Noire]

Panorama : la salle du Guetteur de l’Eau

Une dernière visite dans la Moria

lotro-salle-guetteur-eauLa fin du Volume (Épique) II est aussi l’occasion d’un long adieu à la Moria tandis que nos pas nous poussent maintenant au sud et à l’est. Les nains nous saluent une dernière fois et nous accompagnent pour rendre une relique à la dépouille de son gardien.

Une dernière visite dans les profondeurs de Kahzad-Dûm, dans une salle où le Guetteur de l’Eau est absent. Espérons-le…

Panorama réalisé à partir de 9 captures d’écran (cliquez pour agrandir)

Retrouvez sur cette page mes autres panoramas

[LotRO-SdAO] La Forêt Noire

Carnet de voyages en Forêt Noire

Carte de la Forêt Noire LOTRO

Le temps passe de façon étrange en Lothlorien. Y ais-je passé des jours, des semaines ou des mois ? Aucune idée, mais le repos, les chants et les danses m’ont fait énormément de bien, physiquement comme mentalement.

Et de la force, il m’en faut pour quitter mes amis elfes et franchir l’Anduin afin d’aborder la Forêt Noire. L’influence de la forteresse de Dol Guldur, un temps occupée par le Nécromancien, se fait sentir… Il semble que des êtres funestes y rôdent et préparent la conquête du Nord. Les forces du mal se massent tandis que les elfes de la Lothlorien et du roi Thranduil tentent de ralentir leur progression.

Au cours de mon voyage dans cette région, je découvre des lieux étranges, tels une auberge hantée…

L'auberge hantée (La Forêt Noire)
L’auberge hantée (La Forêt Noire)

Ou bien encore une antre, Gorogrod, infesté d’araignées dont la terrible Deluris…

antre de deluris

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sans oublier le sinistre Bois Noyé peuplé de gros chats agressifs et de huorns qui ne le sont pas moins.

le-bois-noye

A proximité, la place forte d’Ost Galadh, dans la région d’Emyn Lûm, où les artisans sont réfugiés dans un repaire souterrain.

Ost Galadh dans Emyn Lûm

Mais bien sûr c’est la forteresse de Dol Guldur qui est l’élément dominant dans ce paysage lugubre. Et ses occupants tout aussi sinistres !

Dol-guldur lotro sdao
Ma cousine Faelyna à la porte de Dol Guldur

L’occasion de terminer un bien long chemin avec l’orque Mazog, prisonnier escorté depuis la Moria jusqu’aux cachots de Dol Guldur pour tenter de négocier sa vie contre celle de quelques nains qui y sont retenus.

Et de parcourir le chemin autrefois emprunté par Mithrandir quand il enquêtait sur le Nécromancien de la Tour.

gandalf-dol-guldur

Extrait des carnets de voyage du chasseur elfe Faerandyr

[Infos jeu : zone de niveau 61-65 ; Livre Epique : Volume II livre 9; zone alternative à l’Enedwaith]

[Vidéo] Dol Guldur

la Forteresse de Dol Guldur en vidéo

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas fait de vidéo en jeu et je suis un peu rouillé, il m’a fallu reprendre les différents logiciels et me battre avec ! Bref, voici quelques images de l’intérieur de la Forteresse de Dol Guldur, pour ceux qui n’y ont pas encore mis les pieds, et les nostalgiques qui y sont passé il y a longtemps !

Pour les curieux, ces images ont été capturées lors de la dernière escarmouche du Volume II, après avoir fait le ménage des monstres qui sont à l’intérieur, pour pouvoir filmer tranquillement…

Ma chaîne youtube

Retour en Terre du Milieu

Retour en jeu sur le Seigneur des Anneaux Online

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il y a quelques jours que j’ai fait mon retour en Terre du Milieu, dans le Seigneur des Anneaux Online bien sûr !

J’avais le choix entre reprendre le jeu avec mon Chasseur niveau 100, stationné dans le Gondor à Dol Amroth, et continuer vers le Mordor (extension que je n ‘ai pas encore prise mais que je peux acheter avec les points boutique longuement accumulés) ou ma Maîtresse du Savoir (niveau 65), que j’avais laissée dans l’Emyn Lûm de la Forêt Noire.

C’est pour le moment avec elle, Faelyna (et son lynx préféré), que j’ai choisi de continuer l’aventure, et de pouvoir ainsi compléter mes descriptifs des régions du jeu (voir cette page) que j’avais arrêtés en Lothlorien.

Bon, je vous laisse, on m’attend pour aller stopper le nouveau propriétaire de Dol Guldur !

7 ans !

Blog en pause…

La Comté

Croyez-le ou pas mais ce blog a 7 ans ! Si, si ! Par contre, vu qu’il n’est plus très actif depuis un moment (à l’image de mon activité famélique sur les MMORPG ces derniers mois voire ces dernières années), je vais profiter de la pause estivale pour officialiser son hivernage (ok, ce n’est pas de saison, mais vous avez compris^^). En supposant qu’il en sorte un jour…

Bon jeu et à une autre fois, ici ou ailleurs 😉

Rencontre dans les Terres Solitaires

Un soir d’hiver, alors que le vent glacé balayait la lande, Faerandyr chevauchait à travers les Terres Solitaires, en direction de Bree. Il était resté au havre de Fondcombe plus longtemps qu’il n’aurait dû, et maintenant il devait se hâter, une réunion avec ses compagnons d’armes l’attendait.

Alors qu’il passait devant Ost Guruth, ses yeux aiguisés lui firent remarquer un campement orque non loin de la route. Ces créatures immondes semblaient innombrables, il avait beau en tuer des dizaines, de nouvelles prenaient leur place aussitôt…

Attachant son cheval à une racine noueuse, il avança lentement à travers de petits fourrés vers le feu de camp des orques. Ceux-ci, occupés à brailler et à se quereller, ne risquaient guère de le remarquer.

Faerandyr attrapa une flèche et commença à bander son arc, mais une odeur curieuse lui fit suspendre son mouvement en picotant ses narines. Aussitôt après, il entendit une voix rugueuse lancer quelques mots et une détonation brusque retentit, tandis qu’un éclair éclairait brièvement la scène.

Au centre du campement dévasté se tenait un nain, entouré par les cadavres carbonisés des orques. Un curieux nain en vérité, affublé d’un large chapeau à plumes, et qui tenait fermement une pierre gravée de runes.

Faerandyr s’avança prudemment, sans abaisser son arme. A sa vue, le nain s’inclina profondément et le salua avec son chapeau, balayant involontairement le sol avec la plume.

– Holà maître elfe, quel plaisir de vous rencontrer en ces lieux hostiles !

Le nain montra le camp des orques d’un large geste et esquissa un large sourire.

– J’ai peur que vous n’arriviez un peu tard, cependant… Puis-je vous aider ? Ces rustres avaient un ou deux coffres, je compte bien les délester de leurs maigres possessions. Ils n’en auront plus besoin, de toutes façons !

Alors que le nain gloussait, un fin sourcil se leva sur le visage autrement impassible de Faerandyr. Il s’exprima d’une voix calme mais ferme.

– Je ne toucherai pas à quoi que ce soit qui ait pu appartenir à cette race maudite. Et je vous conseillerai d’en faire de même. De plus, ces êtres sont friands de poison, ils ont pu piéger leur butin.

Le nain haussa les épaules.

– Je devrais pouvoir m’en débarrasser, et puis, vous êtes là ! Je devine à votre tenue que vous êtes chasseur, et comme tel, vous maitrisez les antidotes. Il en faudra plus pour m’arrêter !

Tandis qu’il fouillait le campement, le nain continua à parler.

– Je me nomme Xapûr, et je voyage en ces contrées inamicales pour y trouver des métaux riches, dont je fais de magnifiques bijoux. Et vous, mon ami peu loquace, comment vous nommez-vous ?

Avant que Faerandyr n’ait pu répondre, un hurlement retentit tout près. Il reconnut instantanément la créature qui s’approchait, attirée par les bruits du bref combat.

– Révisez vos sortilèges, le nain, nous avons de la compagnie ! dit Faerandyr en bandant son arc.

Sortant des fourrés apparut alors un énorme ouargue !

Et voici comment mon chasseur Faerandyr croisa par hasard mon gardien des runes Xapûr. La suite appartient à la légende 😉

Mise à jour 18 : La Bataille des Champs du Pelennor

LOTRO-MAJ-18-Charge-Of-The-Rohirrim

Heureux joueurs de LOTRO, la mise à jour 18 est arrivée ! Un niveau maximum porté à 105, plus de 70 quêtes, dont deux livres de l’Histoire Épique, des prouesses et 3 nouvelles instances avec une nouvelle région gratuite pour les VIP et coûtant la bagatelle de 1995 TP pour les autres !

Découvrez le lointain Anorien

Suivez les Rohirrim, qui ont traversé le Mering, et empruntez les chemins secrets cachés au cœur de la forêt de Drúadan. Dans les Collines des feux occidentales, aidez les Gondoriens postés dans la place forte de Min-Rimmon et frayez-vous un chemin dans l’embouchure de l’Entalluve pour contempler les imposantes Chutes du Rauros. Suivez les tambours lointains, entrez dans l’ancienne forêt et rencontrez les Woses, d’anciens artisans créateur des statues appelées Hommes-pûkel et ennemis jurés des Orques.

Découvrez 3 nouvelles instances

Le sang du Serpent Noir – Chevauchez aux côtés du roi Théoden et affrontez les Haradrim pendant qu’il tue leur roi. Le combat monté est facultatif dans certaines parties de cette instance de champ de bataille.

Les quais d’Harlond – Foncez rejoindre Aragorn et ses hommes qui rejoignent les Champs du Pelennor pour faire pencher la balance du côté du Gondor dans cette deuxième instance de champ de bataille.

La rue silencieuse – Tandis que la bataille fait rage en contrebas, Denethor et Gandalf se disputent le corps blessé de Faramir. Mais ce ne sont pas les seuls à venir réclamer quelque chose dans la rue silencieuse, le chemin mortuaire des intendants et des rois !

Et des instances hebdomadaires

L’instance ou raid, qui s’affiche dans une nouvelle barre du panneau d’instance, peut être joué(e) au niveau 100 et au-delà (mithril réinitialisé) pour remporter des parchemins d’éveil ainsi que de nouvelles essences et pièces d’équipement au niveau maximum.

Lien vers les notes de la mise à jour